Formation

Participation au curriculum Anthropocène (HKW Berlin)

Anthropocene curriculum 2016 – Crédits: HKW

En collaboration avec l’Institut Max Planck d’histoire des sciences de Berlin et d’autres partenaires dans le monde, HKW a développé un programme d’études sur l’anthropocène, un corpus en constante évolution de questions et de modèles de recherche expérimentale, d’études de terrain, de formats éducatifs et participatifs.

Le programme a été testé pour la première fois à HKW dans le cadre des événements de plusieurs jours organisés sur le campus Anthropocene Campus (2014) et Anthropocene Campus : The Technosphere Issue (2016). Par la suite, le format du campus a été adopté et développé par une multitude de partenaires de projets internationaux, chacun d’entre eux ayant fixé ses propres priorités. Le projet Mississippi a été l’un des premiers points forts du programme d’études sur l’anthropocène. Un fleuve de l’Anthropocène (2018-2019), qui a exploré le fleuve Mississippi comme un paysage particulièrement propice à l’étude de l’Anthropocène.

La plateforme de recherche anthropocene-curriculum.org est un élément central de toutes les activités du programme d’études sur l’anthropocène. Un réseau international en pleine expansion y développe, discute et documente en permanence ses projets de recherche.

Le dernier événement du Curriculum Anthropocène, The Shape of a Practice, a eu lieu en octobre 2020 et a exploré les approches locales des processus de transformation planétaire de l’Anthropocène à travers des pratiques concrètes.

L’école Anthropocène à l’ENS de Lyon

L’anthropocène est tout à la fois : une époque, un débat, une provocation. Ce livre est un chantier ouvert, témoignage de la première école thématique Anthropocène à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, en 2016. Sont rassemblés des textes sur des savoirs anthropocéniques qui se construisent autour des débats et controverses salutaires. Tout cela a été partagé avec des étudiants, appelés à donner du sens à nos existences : quelles générations futures laisse-t-on à notre planète (et non l’inverse) ? Ainsi, naît le besoin de penser l’Anthropocène dans l’enjeu inter- et in-disciplinaire. Imaginer une culture anthropocénique, qui passe par un langage commun, une compréhension mutuelle, une circulation entre les savoirs, et se transforme en quelque chose de plus transgressif. L’indiscipline se cherche une démarche plus contestataire, plus conflictuelle, mais aussi plus égalitaire et donc plus ouverte à la remise en question d’une posture économique, technique et scientifique dominante. Une forme de résistance permettant de rechercher l’équilibre avec la nature, les terriens et soi-même, et que l’on pourrait intituler la santé commune.

Réalisation : Fabrice Finotti – Contact : fabrice@lesfilmsassocies.com

En 2016, l’ENS de Lyon a déjà accueilli 70 étudiants pour trois jours intenses, ponctués de conférences, d’ateliers et de soirées culturelles. La formation est interdisciplinaire, tant du côté des élèves (scientifiques et littéraires) que des intervenants. La réflexion pédagogique globale qui entoure ce sujet et le fait qu’il s’agisse de la seule formation de ce type dans l’hexagone en font un projet pédagogique particulièrement innovant.

Ecole Anthropocène de l’ENS de Lyon 2016 dans un atelier avec le plasticien David Bartholoméo

Livre témoignage : A l’école de l’Anthropocène

Anthropocène – de la démesure à la sobriété, repenser l’alimentation  et l’agriculture d’abord – Ioan Negrutiu

L’Anthropocène, le regard et les réflexions d’un géologue  – Pierre Thomas

L’Anthropocène, fruit de la révolution néologique du Levant ?  – Matthieu Calame

L’Entropie du Numérocène. Quelques réflexions sur la révolution numérique et l’Anthropocène  – Stephane Grumbach

L’Anthropocène,  la longue crise et la guerre – Jean Michel Valantin

L’Anthropocène à la lumière des rétroactions biologiques  – Enrico Costanzo et Olivier Hamant

De l’invention du paysage à l’ère de l’Anthropocène – Nathalie Blanc

« Résonance végétale  » – Xu Yi, Philippe Barraud

Des écoles Anthropocène ailleurs dans le monde

Julie le Gall

Pour aller plus loin

Ecole urbaine de Lyon

EUR Transitions

HKW Anthropocene curriculum